Directeur

MICHEL BROUSSEAU

Chef d’orchestre et directeur artistique

Avec le Choeur international à Southwark, Londres

Musicien accompli, le chef d’orchestre canadien Michel Brousseau est le Chef et Directeur artistique du Choeur et de l’Orchestre Philharmonique du Nouveau Monde, du Choeur classique d’Ottawa, du chœur Les Chanteurs de Sainte-Thérèse, du Chœur Tremblant et du Chœur International.

Formation

Michel Brousseau a été initié à la musique très tôt. Sa passion et son talent ont été remarqués lorsqu’il a entrepris, à l’âge de neuf ans, des études de piano de façon intensive. Il a rapidement développé un intérêt pour la musique symphonique et dès l’âge de quatorze ans, il savait qu’il deviendrait chef d’orchestre. Il a étudié la direction d’orchestre avec le maestro Raffi Armenian et a terminé ses études au Conservatoire de Musique de Montréal, où il a obtenu le Premier Prix de piano à l’unanimité. Il a également étudié la direction d’orchestre auprès de Otto Werner-Müller, Milen Nachev, Valery Vachev et Aldo Faldi, entre autres. Il a dirigé en Italie, en France, en République tchèque, en Roumanie, en Bulgarie, en Ukraine, aux États-Unis et au Canada.

De 1995 à 1999, il a été Coordonnateur artistique du Conservatoire de Musique de Montréal et en 2006, le Conseil des Arts et des Lettres du Québec lui a décerné le Grand Prix pour la Création artistique dans la région des Laurentides.

Direction d’oeuvres inédites

En 2007, lors d’un séjour en France chez Francis Dubois, arrière-petit-fils du compositeur français Théodore Dubois, Michel Brousseau a découvert plusieurs œuvres encore inconnues du public. Séduit par cette musique d’un niveau artistique incontestable, Michel Brousseau s’est donné pour mission de faire redécouvrir au public la musique laissée par ce compositeur. Deux de ses œuvres ont été présentées en concert – la Messe solennelle de saint Remi (première nord-américaine en mai 2008), et la Messe de la Délivrance (première mondiale en mai 2009). Un disque de ces deux œuvres a paru sous étiquette ATMA Classique en avril 2010; en 2011, elles ont été présentées dans certaines des plus belles cathédrales de France – Saint-Pierre (Montpellier), Église de La Madeleine et Notre-Dame de Paris (Paris), Saint-Étienne (Metz) et Notre-Dame de Reims (Reims).  Les deux œuvres sont diffusées par les stations de radio du monde entier. Suite à la présentation de la Messe de saint Remi au Carnegie Hall de New York, le critique du Fanfare Magazine a écrit : « (…) J’ai trouvé que les écoutes répétées ne procuraient que plus de plaisir… Je sais que je retournerai de nombreuses fois vers cette musique. La direction de Michel Brousseau est claire et bien rythmée. » Henry Fogel, Fanfare Magazine, USA.

À l’international

En juin 2008, il a fait ses débuts avec l’Orchestre Philharmonique de Sofia (Bulgarie) qu’il a dirigé lors de la présentation de Suor Angelica et de la Messa di Gloria, de Puccini. En août de la même année, Michel Brousseau et ses chœurs ont effectué une tournée en Sicile (Italie); ils ont donné une série de concerts dans les provinces de Catane et Ragusa où ils ont participé au « 14e Premio Ragusani nel Mondo » de la ville de Ragusa. Durant ce séjour, Michel Brousseau a été invité à diriger l’Orchestre Philharmonique de Belgrade à Ravello, Modena et Bassano del Grappa, avec le concours du célèbre violoniste soliste Uto Ughi.

La tournée a rencontré un réel succès et a conduit l’ensemble à se produire une seconde fois en Sicile en août 2010, afin d’y présenter en concert l’opéra de Mascagni  Cavalleria Rusticana, à Riposto, Belpasso, Linguaglossa, Mascalucia et Piedimonte Etneo.

Ouverture à l’opéra

Depuis quelques années, la passion de Michel Brousseau pour l’opéra a atteint de nouveaux sommets et il consacre la plus grande partie de sa carrière à ce répertoire. Il a dirigé plus d’une dizaine d’opéras dans plusieurs maisons d’opéra du monde entier – Madama Butterfly (Puccini), La Bohème (Puccini), Suor Angelica (Puccini), La Traviata (Verdi), Cavalleria Rusticana (Mascagni), I Pagliacci (Leoncavallo) et Carmen (Bizet), entre autres.

En 2005, il a été finaliste du Concours international de Direction d’opéra « Luigi Mancinelli » qui s’est tenu en Italie. Un disque des plus beaux Airs italiens et slaves pour soprano et orchestre, sous la direction de Michel Brousseau, est paru depuis.

En 2006, des Airs célèbres de l’Opéra italien ont été présentés au public de la Place des Arts de Montréal, avec les quatre chœurs et l’orchestre placés sous la baguette du maestro – ce concert a été accueilli avec la très longue ovation d’un public enthousiaste.

Des tournées

En 2010, à la suite des succès des tournées internationales et des invitations à se produire à l’étranger, Michel Brousseau a créé le Choeur International qui regroupe des choristes provenant de ses quatre formations chorales et d’une sélection des plus belles voix du chant choral au Québec, dans le seul but de se produire à l’étranger. En juin 2010, Michel Brousseau et le Choeur International ont été invités à présenter la Messe solennelle de saint Remi de Théodore Dubois au Carnegie Hall de New York, avec le New England Symphonic Ensemble. Cet événement a marqué la première présentation de cette œuvre sur une scène des États-Unis.

En septembre 2010, Michel Brousseau a pris place au piano et a participé au concert de bienfaisance organisé conjointement par la Conférence des Organisations Non Gouvernementales (ONG) et la Nightingale Initiative for Global Health (NIGH) au Lincoln Center de New York, NY, afin d’apporter son concours à la campagne mondiale d’aide à la santé maternelle et infantile.

En mars 2011, l’opéra Serva Padrona de Pergolèse a été présenté à la Christ & St. Stephen’s Church de New York, NY. Maestro Brousseau a dirigé l’Altamura String Ensemble in Debut, un groupe de musiciens d’élite ayant reçu les plus hautes récompenses.

En mai 2011, Michel Brousseau, quatre solistes invités, quatre chœurs et un orchestre complet ont obtenu un très grand succès au Centre National des Arts d’Ottawa où ils ont présenté la Messa da Requiem de Giuseppe Verdi.

Consultez ce lien pour compléter la biographie du Maestro Michel Brousseau.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *